29 / 11 / 2020

Une ordonnance, signée par le président de la République le 18 novembre et parue au Journal Officiel hier, 19 novembre 2020, dévoile le premier périmètre de la prescription dématérialisée.

 

Le calendrier est clair : la généralisation de la dématérialisation des ordonnances médicales est attendue au plus tard le 31 décembre 2024 « afin notamment de gagner du temps, en sécurité et en simplicité ». Bien entendu, tout ne se fera pas à une date précise mais « étapes par étapes ». Les patients pourront alors retrouver leurs ordonnances dématérialisées dans leur dossier médical partagé (DMP).

Les professionnels de santé établiront de manière dématérialisée et transmettront par l’intermédiaire de téléservices « mis à leur disposition par la Caisse nationale de l’assurance maladie » les prescriptions « de soins, produits ou prestations ». « Ces mêmes téléservices serviront à valider les modalités d’exécution de ces prescriptions par les pharmaciens, biologistes et autres soignants libéraux ».

Il faut désormais attendre un décret en Conseil d’Etat pour en savoir plus notamment sur les conditions concrètes de mise en œuvre de l’e-prescription, le calendrier complet ou encore « les cas ou circonstances dans lesquels elle pourra par dérogation, ne pas être pratiquée ».