23 / 01 / 2021

Depuis plusieurs années, on annonce l’avènement des lunettes connectées, sans que ces dernières aient franchement convaincu le grand public jusqu’ici. Certains voient plus loin et se concentrent déjà sur des lentilles de contact aux nombreuses possibilités.  C’est le cas de Menicon et Mojo Vision qui ont signé un accord de développement conjoint sur ce type de produits.

 

Mojo Vision développe Mojo Lens, une lentille de contact intelligente, fruit de nombreux brevets et d’années de R&D. Cette lentille utilise la réalité augmentée grâce à un écran intégré pour superposer des images, des symboles et des textes dans le champ de vision des porteurs, mais « sans obstruer leur vision, ni restreindre leur mobilité ou entraver les interactions sociales », promet le fabricant.

L’accord signé avec Menicon prévoit une série d’études de faisabilité où chacun apportera son expertise. Ces tests porteront entre autres sur les matériaux qui répondent au mieux aux exigences optiques et microélectroniques de ces lentilles, l’entretien et leur adaptation. En fonction des résultats obtenus, « Mojo et Menicon pourraient envisager une collaboration plus étendue à l’avenir », indiquent les deux acteurs.

Le Dr Hidenari Tanaka, président de Menicon Co., Ltd a précisé : « Menicon a pour objectif de fournir des lentilles de contact sûres, sécurisées et innovantes à ses clients en tant que pionnier des lentilles de contact depuis 70 ans. Nous nous efforçons d’améliorer continuellement la qualité de vie des porteurs de lentilles de contact dans le monde entier. Mojo est une entreprise innovante dotée d’une plate-forme technologique et d’une vision de l’avenir du port des lentilles de contact qui correspondent aux aspirations de Menicon. Nous pensons que nos deux sociétés réunissent des compétences et des technologies qui permettront de développer avec succès un produit véritablement révolutionnaire. » Pour l’heure, Mojo Lens est toujours en phase de recherche et développement. Cette lentille de contact d’un nouveau genre n’est donc pas encore commercialisée.