17 / 05 / 2021

Depuis le 10 janvier 2021, les personnes symptomatiques, en attente d’un test au Covid-19, peuvent comme les cas contact bénéficier d’un arrêt maladie indemnisé sans jour de carence et délivré automatiquement en ligne sur le site de l’Assurance maladie. Ce dispositif est applicable jusqu’au 31 mars 2021. Mode d’emploi.

 

Si vous présentez les symptômes de l’infection au Covid-19 et que vous ne pouvez pas télétravailler (ce qui est le cas de la plupart des opticiens), vous devez vous isoler, vous déclarer sur le site de l’Assurance maladie (declare.ameli.fr) et vous engager à réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent votre déclaration. L’arrêt de travail est établi à compter du jour de votre déclaration (y compris avant la réalisation du test) et se déroule jusqu’à l’indication de la date d’obtention du résultat. Une durée maximale de 4 jours est fixée pour couvrir la période de réalisation du test. La prise en charge définitive par l’Assurance maladie a lieu seulement si vous avez bien effectué le test mais quels que soient ses résultats.

 

Si vous êtes cas contact, vous devez également vous isoler immédiatement. Si le télétravail n’est pas possible et si vous n’êtes pas en activité partielle, vous devez, comme les personnes symptomatiques, vous déclarer sur declare.ameli.fr et vous engager à réaliser un test antigénique ou RT-PCR dans les 2 jours qui suivent votre déclaration. L’arrêt, de 7 jours minimum, débute à compter de la date de l’appel ou de l’e-mail de l’Assurance maladie. Si vous vous êtes isolé spontanément avant d’avoir été contacté, l’arrêt peut être rétroactif dans la limite de 4 jours. Avant de verser vos indemnités journalières, l’Assurance maladie vérifiera que vous êtes bien identifié comme cas contact. En cas d’accord, vous recevrez une attestation d’isolement valant arrêt de travail dérogatoire à transmettre à votre employeur. Une fois le test réalisé, vous devez vous reconnecter au téléservice pour indiquer sa date et le lieu de dépistage. S’il est négatif, vous pouvez reprendre votre activité professionnelle. Si vous avez des symptômes de la maladie qui ne vous permettent pas de travailler, vous pouvez consulter votre médecin. Vous recevez dans ce cas un document de l’Assurance maladie attestant des dates acceptées pour l’arrêt de travail, à remettre à votre employeur. Si le test est positif, votre arrêt de travail est prolongé.

 

Pour les salariés, le montant de l’indemnisation prise en charge par la Sécurité sociale est inchangé et se monte à 50 % de la rémunération dans la limite de 1,8 Smic. Dans le cadre spécifique de ce dispositif, l’employeur est tenu de leur verser une indemnité complémentaire quelle que soit leur ancienneté dans l’entreprise et sans aucun jour de carence. Cette indemnité complémentaire doit permettre au salarié de percevoir au total 90 % de son salaire brut pendant les 30 premiers jours, puis 66,6 % durant les 30 jours suivants.