17 / 05 / 2021

Dans une note publiée le 21 janvier, le ministère de la Santé dresse la liste précise des professionnels de santé dont les lieux d’exercice peuvent recevoir du public pendant le couvre-feu. Les opticiens, comme les audioprothésistes, sont cités.

 

Ces derniers jours, de fausses informations ont circulé sur les possibilités de rendez-vous de santé après 18h. Le 20 janvier, une chroniqueuse a en effet indiqué lors du JT de TF1 que seuls les rendez-vous médicaux étaient possibles pendant le couvre-feu, déclenchant de vives réactions chez les représentants des paramédicaux, notamment les orthoptistes.

La DGS (Direction générale de la santé) a levé toute ambiguïté en publiant une note rappelant que, entre 18h et 6h, sont autorisés les « déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance […] ou pour l’achat de produits de santé ». Le document explique ainsi clairement que « les cabinets pourront rester ouverts pendant les horaires de couvre-feu. La carte professionnelle des professionnels de santé pourra servir de seul justificatif pour les déplacements professionnels. » Il liste les professions concernées par la dérogation : les opticiens-lunetiers et les audioprothésistes sont clairement cités.

 

Pour les professions libérales ne disposant pas de carte professionnelle établie par leur ordre professionnel (ce qui est le cas des opticiens), un justificatif de déplacement professionnel doit être établi. Ce document doit être signé par le professionnel, et reste valide pendant la durée indiquée sur le document. Il est suffisant pour justifier les déplacements professionnels, qu’il s’agisse du trajet habituel entre le domicile et le lieu de travail du professionnel de santé ou des déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige, ou des déplacements de nature professionnelle qui ne peuvent pas être différés, comme les visites à domicile.