27 / 11 / 2021

Prenant tout le monde de court, le Premier ministre a annoncé vendredi 29 janvier une série de nouvelles mesures pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, en essayant d’éviter un troisième confinement. Que doivent retenir les opticiens ? Éclaircissements.

 

Les commerces, centres commerciaux et autres galeries marchandes de plus 20 000 m2 doivent baisser leur rideau, accusés de favoriser « le plus de brassage des populations ». Tous les magasins qui y sont implantés doivent également fermer, à l’exception des commerces alimentaires (supermarchés, produits surgelés, boulangerie, etc.) et des pharmacies.

Si l’on s’en tient aux textes, (c’est-à-dire au décret du 30 janvier, suite à la déclaration de Jean Castex), les opticiens ne sont pas mentionnés dans la liste des dérogations et doivent donc à l’heure actuelle fermer leur boutique, s’ils se trouvent dans ce cas.

 

Pour les opticiens qui ne se trouvent pas dans un centre commercial de plus de 20 000m2, pas de changement : ils peuvent ouvrir. Seule nuance : les magasins dont la surface est comprise entre 8 m2 et 400 m2, doivent fixer une jauge de clients permettant de réserver une surface de 8m2 à chacun. Au-delà d’une superficie globale de 400 m2 (ce qui reste rare dans notre secteur), cette limite doit passer à 10 m2 par client présent en boutique. L’indication du nombre maximal de clients doit clairement être visible depuis l’extérieur du point de vente.