24 / 10 / 2021

Depuis 2019, Optic For Good accompagne les fabricants de l’optique qui souhaitent se lancer dans une démarche écoresponsable. Carole Riehl, fondatrice du label et opticienne de formation avait dès le début la volonté de ne pas cantonner son intervention aux entreprises. Cette année, le label lance ainsi un audit dédié aux opticiens.

 

De plus en plus d’opticiens (et plus généralement de commerçants) veulent se lancer dans une démarche écoresponsable. Une action pas toujours simple à mettre en place pour les petites structures. Optic For Good propose deux actions : un audit suivi d’une labellisation et un programme de coaching pour créer sa propre stratégie RSE en collaboration avec Marion Martinez, fondatrice de Rupture engagée. Ce label, qui vise à « donner l’opportunité aux opticiens de valoriser leur engagement écoresponsable et de créer ensemble une communauté de confiance entre eux, les marques et les porteurs de lunettes », a enregistré en seulement quelques jours d’existence de nombreuses demandes.

 

Comment se déroule la labellisation des opticiens ?

Les opticiens doivent d’abord établir un dossier, avec questionnaires et certificats. L’opticien qui obtiendra la moyenne sera labellisé (avec une indication d’étoiles en fonction de la note obtenue au dernier audit) et pourra donc utiliser la licence pour une période d’un an renouvelable.

Les 6 éléments clés qui seront examinés sont : l’engagement de l’entreprise, le respect de l’entreprise, la bienveillance, le savoir-faire, l’ingéniosité à s’adapter aux changements de comportements des consommateurs et la gestion des collections présentes en magasin. Outre l’image auprès des clients, quels sont les bénéfices pour les opticiens à se faire labellisés ? Il y a avant tout la reconnaissance de leur action dans la presse et les réseaux sociaux grâce à une attachée de presse. Les opticiens bénéficient également d’une visibilité locale et nationale en proposant des marques elles-mêmes labellisées et donc de confiance. Grâce à du contenu en ligne, les opticiens peuvent continuer à se former sur des sujets variés (écologie, RSE, écofrugalité).