24 / 10 / 2021

Nouvel épisode dans le rachat de GrandVision par EssilorLuxottica : le géant de l’optique pourrait se séparer de magasins pour obtenir l’accord d’acquisition. C’est en tout cas, ce qu’annonce une dépêche de l’agence Reuters qui cite des sources proches du dossier.

 

Le géant de l’optique aurait « soumis une proposition lundi à la Commission européenne, montre un document publié sur le site internet de l’exécutif de l’UE » pour faire avancer les choses dans son projet d’acquisition de GrandVision. L’abandon de ce rachat, comme il a été évoqué en décembre dernier, n’est donc visiblement plus d’actualité, compte tenu des concessions que le groupe semble prêt à faire pour finaliser l’opération.

En septembre dernier, la Commission européenne avait demandé à EssilorLuxottica de se séparer d’actifs dans 4 pays. Visiblement, le groupe aurait réussi à réduire cette exigence à 3, sans que l’on sache véritablement de quels marchés il s’agit dans le détail. Suite à cette nouvelle proposition, la Commission européenne va donc reprendre ses investigations pour prendre sa décision finale vers le 12 avril prochain.

 

Autre décision attendue dans ce dossier : rappelons que les deux acteurs sont dans le même temps devant les tribunaux. En juillet dernier, EssilorLuxottica a intenté une action en justice devant le tribunal de grande instance de Rotterdam en vue d’obtenir des informations de la part de GrandVision, notamment sur sa gestion de la crise sanitaire. Débouté au mois d’août, EssilorLuxottica a fait appel.