4 / 03 / 2021

Près d’un an après le début de la crise sanitaire, un nouveau sondage OpinionWay pour le Gifo (Groupement des industriels et fabricants de l’optique) et le Silmo fait le point sur son impact sur les achats en optique. Les projets d’achat, comme le budget prévu, sont maintenus voire augmentés, pour les lunettes correctrices comme pour les lunettes de soleil et les lentilles de contact.

 

Alors que la crise sanitaire pénalise lourdement de nombreux secteurs économiques, le nôtre devrait sauver les meubles. La nouvelle enquête OpinionWay, réalisée en ligne auprès de 1 508 personnes au cours de la première semaine de février, montre que les porteurs sont de plus en plus nombreux à vouloir réaliser leur achat dès que possible. Près d’un tiers d’entre eux évoquent pour raisons l’utilisation accrue des écrans, la volonté de concentrer leurs dépenses sur des achats essentiels et une prise de conscience de l’importance de protéger sa santé. Autre bonne nouvelle : les porteurs veulent privilégier les équipements à forte valeur ajoutée. Pour une nette majorité des personnes interrogées, le prochain achat d’optique sera dans un magasin physique et la propension à réaliser cet achat en ligne tend à reculer. Parmi les critères de choix d’un magasin d’optique, c’est le respect des gestes barrières qui arrive en tête.

 

Made in France, innovation et esthétique ont la cote

De plus en plus de répondants prévoient d’augmenter leur budget pour leur prochain achat d’optique. Par rapport à mai 2020, cette tendance gagne 5 points pour les lunettes de soleil, 6 points pour les lunettes correctrices et 7 points pour les lentilles de contact. Au final, 88 % des sondés entendent maintenir ou augmenter leur budget pour l’achat de lunettes correctrices. Il en va de même pour lunettes de soleil (85 %) et les lentilles de contact (75 %). En ce qui concerne les critères d’achat des prochains équipements. Les personnes interrogées déclarent qu’elles privilégieront :

– les produits fabriqués en France (77 %, soit +1 point par rapport à mai 2020) ;

– les produits innovants qui apportent plus de confort visuel (74 %, soit + 4 points par rapport à juin 2020) ;

– de belles montures pour se faire plaisir (72 %).

A l’inverse, les produits « premiers prix », dernier critère de choix, continuent de perdre du terrain (-3 % par rapport à mai 2020).

 

Pas question de relâcher la vigilance sur le protocole sanitaire

Du côté des critères de choix d’un magasin d’optique, les Français plébiscitent les magasins physiques. Ils ne sont que 6 % à déclarer vouloir réaliser leur prochain achat d’optique en ligne, une proportion en baisse constante par rapport à mai et juin 2020. Cependant, 42 % des répondants indiquent qu’ils sélectionneront le magasin d’optique où ils vont se rendre en faisant des recherches sur Internet. La sécurité sanitaire leur apparaît prioritaires : 75% des personnes interrogées déclarent qu’elles sont plus attentives qu’avant au fait que les règles sanitaires sont respectées lorsqu’elles choisissent un opticien.

« Les nouvelles pratiques sont désormais encrées et l’heure n’est plus aux reports des achats. Force est de constater que le marché de l’optique confirme sa belle trajectoire et voit même se dessiner des opportunités de croissance », se réjouit le Gifo.