4 / 03 / 2021

C’est un partenariat qui aura duré. En effet, après. 15 ans de collaboration sur des collections optiques et solaires, la griffe Sonia Rykiel et L’Amy se séparent. Une décision qui « intervient suite à la reprise de la société L’Amy par de nouveaux actionnaires », précise le communiqué.

 

Depuis 2006, la licence Sonia Rykiel fait partie du paysage optique à travers des collections optiques et solaires pour femmes et enfants, développées et commercialisées par L’Amy.

« Fortes d’un savoir-faire, d’un héritage français et de valeurs communes, les deux entreprises ont connu un franc succès en termes de vente et de distribution au cours de ces années de partenariat.

Cette nouvelle étape signe la fin d’une collaboration constructive entre deux belles maisons françaises qui a duré plusieurs années et qui a participé à la mise en lumière du savoir-faire made in France de L’Amy sur tous les marchés du monde », ajoute le communiqué. Sans parler des solaires qui ont remporté un Silmo d’Or en 2019.

Pour autant ce partenariat arrive donc à son terme. Il faut dire que les deux sociétés ont connu ces derniers mois et années de fortes zones de turbulence. Pour L’Amy, on pense bien sûr à son placement en redressement judiciaire en juin 2020, avant une reprise par son actionnaire en novembre.

Du côté de Sonia Rykiel, le redressement judiciaire a eu lieu en 2019, avant une liquidation prononcée le 25 juillet. Mais surprise en fin d’année, Michaël et Eric Dayan reprennent la société en voulant lui redonner son niveau de référence du luxe et mettent en place pour cela une toute nouvelle stratégie.

La griffe Sonia Rykiel va-t-elle totalement disparaître de notre secteur ? Pas vraiment, puisqu’elle annonce être « en discussion avec plusieurs partenaires afin d’établir une nouvelle collaboration pour ses collections de lunettes. »