11 / 04 / 2021

EssilorLuxottica vient de publier ses chiffres pour l’année 2020. Sans grande surprise, comme pour toutes les entreprises, cette année est marquée par une baisse du chiffre d’affaires. Certes les ventes ont reculé, bien entendu en raison de la pandémie de Covid-19, mais certains analystes annonçaient l’année passée des baisses beaucoup plus importantes pour tous les secteurs.

 

Concrètement, le chiffre d’affaires 2020 est de 14 429 millions d’euros en baisse de 14,6 % à taux de change constants (- 17 % à taux de change courants). Le géant de l’optique voit cette baisse comme « la conséquence des confinements liés au Covid-19 sur l’ensemble des marchés du groupe durant la première moitié de l’année ».

D’ailleurs, une fois les confinements levés, même si des restrictions empêchaient un vrai retour à la normale, les chiffres se sont redressés. Ainsi, au second semestre 2020, le chiffre d’affaires du groupe a été de 8 199 millions d’euros soit une progression de 0,3 % à taux de change constants (- 4,8 % à taux de change courants) par rapport au seconde semestre 2019, avant la pandémie.

 

EssilorLuxottica - Chiffres 2020

 

Pour le groupe, cette période a été marquée par « une solide reprise en forme de V depuis mai », ainsi qu’une « nette surperformance sur l’année dans plusieurs domaines clés tels que les verres, le matériel optique, les montures optiques, la vente de détail et l’e-commerce ».

Il est intéressant de noter que si les magasins étaient fermés, la vente en ligne a connu, comme dans de nombreux secteurs, une explosion avec un chiffre d’affaires en croissance de 40 % sur l’ensemble de l’année, à 1,2 milliard d’euros. « Les principales plateformes mono-marques ont fortement contribué à cette performance, comme RayBan, Oakley, Sunglass Hut et Costa, tout comme la plateforme multi-catégories EyeBuyDirect », explique EssilorLuxottica.

 

EssilorLuxottica - Chiffres 2020 activités

 

Qu’attendre de 2021 ? EssilorLuxottica avance avec « confiance », « grâce à son innovation continue dans les produits et les méthodes et la constante évolution du parcours client ». L’entreprise affiche une ambition claire : retrouver dès cette année ses performances d’avant la pandémie, compte tenu des premiers signes économiques qui remontent d’Asie et des différentes campagnes de vaccination à travers le monde qui devraient permettre un retour à la normale. De plus, la société estime que différentes tendances initiées en 2020 devraient perdurer : « La force de l’e-commerce, la bonne orientation des ventes de prescription, la surperformance de la vente de détail d’optique par rapport à celle de produits solaires ». Confirmation ou non, le 6 mai prochain avec la publication des chiffres du premier trimestre 2021.