16 / 06 / 2021

Dans un entretien au journal Les Echos du 16 mars, Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, et Olivier Véran, ministre de la Santé, estiment que les complémentaires santé n’ont pas tenu leur promesse de modérer les tarifs et évoquent une augmentation de la taxe Covid appliquée à ces organismes.

 

Après la secrétaire d’Etat Olivia Grégoire, qui a indiqué en février que les Ocam risquaient d’être rappelées à l’ordre, Olivier Dussopt et Olivier Véran montent à leur tour au créneau pour dénoncer la hausse de leurs tarifs, alors même qu’ils s’étaient engagés à ne pas les augmenter lors de la mise en place du 100 % santé. « Les complémentaires santé ont eu moins de dépenses mais n’ont pas baissé leurs cotisations en 2020. C’est pour cela que nous leur avons imposé un prélèvement de 1 milliard d’euros l’année dernière. Elles avaient pris l’engagement que leurs cotisations n’augmenteraient pas pour 2021. Apparemment, cet engagement n’a pas été tenu, on évoque des hausses de 3 % voire davantage », a déclaré le ministre de la Santé aux Echos.

 

Confirmant les propos d’Olivia Grégoire, Olivier Véran et Olivier Dussopt ont annoncé qu’ils devraient bientôt convoquer les fédérations d’Ocam (CTIP, FFA et FNMF) et prévoient une éventuelle hausse de la taxe Covid, mise en place par le PLFSS 2021, dont le montant initialement fixé est de 1,5 milliard d’euros pour 2020 et 2021. « Je signale qu’il a toujours été clair que les 500 millions de prélèvements sur les complémentaires prévus pour 2021 ne constituaient pas nécessairement le montant définitif et devraient faire l’objet d’une actualisation », a prévenu le ministre délégué aux Comptes publics.