21 / 09 / 2021

Contrairement à ce qui a été annoncé précédemment, il n’y pas ni lien d’intérêt ni lien capitalistique entre Apax France, actionnaire du groupe Afflelou et Apax Funds qui rachète le groupe Rodenstock.


Le fonds d’investissement Apax vient d’annoncer la signature d’un accord pour l’acquisition du groupe allemand Rodenstock auprès de Compass Partners, qui le détenait depuis 2016. Le montant de la transaction, qui reste soumise aux approbations réglementaires applicables et devrait être clôturée mi-2021, n’a pas été dévoilé.

 

Dans un communiqué, le fonds d’investissement Apax déclare qu’il soutiendra la vision de l’équipe de direction de Rodenstock, qui consiste « à accélérer la croissance de l’entreprise par l’innovation, la performance commerciale et la digitalisation, tout en continuant à offrir le plus haut niveau de service à ses clients et partenaires ». Son Pôle Santé souligne avoir une connaissance approfondie des technologies médicales grâce à ses investissements antérieurs dans ce secteur, notamment dans des sociétés telles que Candela (spécialiste des dispositifs esthétiques non chirurgicaux) ou encore Acelity (leader mondial des produits de soins des plaies).

 

Rodenstock, par la voie de son PDG Anders Hedegaard, se déclare ravi de cette opération, en soulignant que le fonds Apax sera en mesure de soutenir l’entreprise (fondée en 1877) dans sa recherche continuelle d’innovation et de production de verres haut de gamme. Le fabricant précise que sa technologie B.I.G. Vision lui a permis de « sortir de la crise du Covid-19 plus forts que de la plupart des acteurs du secteur ». Steven Dyson, associé d’Apax et co-responsable du Pôle Santé, indique quant à lui que Rodenstock s’inscrit parfaitement dans la stratégie du Pôle Santé d’Apax, qui vise à investir dans des sociétés « avec une proposition clients différenciée et un potentiel de croissance remarquable ».