18 / 10 / 2021

La coopérative Krys Group a enregistré un CA de 1,015 milliard d’euros en 2020, en « retrait limité » de 9,8 % par rapport à 2019. Pour relever les défis posés par la crise sanitaire et le 100 % santé, elle repositionne ses marques afin de mieux cibler les différentes catégories de porteurs.

 

En France, les ventes réalisées par les magasins des trois enseignes de Krys Group (Krys, Lynx Optique et Vision Plus) ont atteint 995 millions d’euros en 2020, soit une chute de 9,5 % comparé à 2019 (-10,6 % à parc constant). L’année dernière, le groupe a ouvert 32 magasins dans l’Hexagone (3 à l’étranger). Il revendique aujourd’hui 15,8 % de parts de marché dans notre pays, contre 15,4 % l’année dernière. Krys Group se dit aujourd’hui « mieux armé que jamais » pour continuer à se développer dans le contexte de la crise sanitaire et des mutations réglementaires (notamment le 100 % santé). La coopérative entend poursuivre le déploiement de son plan stratégique Vision 2025, qui intègre un portefeuille de marques revu pour réaffirmer le positionnement de chaque enseigne et mieux adresser les différents segments de marché.

 

  • Krys, qui reste le vaisseau amiral du groupe, va continuer de miser sur les services et l’innovation, proposés à un prix accessible. L’enseigne promet cette année le lancement d’offres de rupture et veut cultiver la préférence des porteurs en leur proposant une expérience d’achat différenciée, qui se concrétise par exemple par le récent lancement des verres Signature Krys.
  • Lynx Optique devient Lynx You Do, l’enseigne prix du groupe, qui s’adresse aux clients souhaitant « acheter des lunettes de qualité, plus facilement, moins chères et plus souvent ». Elle s’est dotée d’un nouveau concept pour s’attaquer au marché de l’achat d’optique 100 % en ligne qui « permet de diviser par deux le temps consacré à l’achat de lunettes ».
  • Vision Plus devient le Collectif des Lunetiers, une enseigne d’ultra-proximité pour les clients en quête d’une proximité géographique comme relationnelle, avec une offre adaptée localement, des ambiances et des services différents selon les opticiens. « Le Collectif des Lunetiers entend conjuguer les atouts des magasins indépendants aux forces d’un Groupe coopératif leader du secteur », explique Krys Group.
  • Dans les trois enseignes seront développées de nouvelles solutions de financement et de services pour répondre à un mode de consommation basé sur l’usage qui séduit de plus en plus de clients, notamment les jeunes.
  • Krys Audition se positionne enfin comme « l’arme de diversification » du groupe. Le réseau, qui compte aujourd’hui 176 centres et corners, mise sur la sensibilisation de tous les Français aux troubles de l’audition et entend banaliser le recours aux aides auditives, en surfant notamment sur la mise en œuvre du 100 % santé dans ce secteur.

 

La freination de la myopie, autre enjeu stratégique de Krys Group

Alors que la prévalence de la myopie ne cesse d’augmenter, Krys Group se positionne fermement sur ce sujet via des actions de prévention et le renforcement de l’offre en magasin. La coopérative collabore avec le CHU de Poitiers pour une étude de grande ampleur sur la myopie en France, dirigée par le Pr Nicolas Leveziel et lancée en 2016, dont les résultats seront bientôt publiés. En outre, le verre Hoya MiyoSmart Vision, qui freine la myopie chez l’enfant, a récemment rejoint l’éventail de solutions distribuées par Krys dans ses points de vente.

« Nous abordons 2021 plus déterminés que jamais et avons décidé d’un plan de surinvestissement pour amplifier cette phase de rebond. Fidèles à nos convictions et à nos engagements d’excellence et d’innovation au service de la santé visuelle et auditive des Français, nous avons choisi d’adopter une posture offensive malgré la crise sanitaire pour continuer d’inscrire le Groupe dans une trajectoire de croissance durable et responsable », commente Jean-Pierre Champion, son directeur général.