21 / 09 / 2021

La première édition a eu lieu en janvier 2020 avec plus de 10 000 visiteurs. Pour la seconde fois, la Grande exposition du fabriqué en France revient dans le palais présidentiel les 3 et 4 juillet prochains, sous l’égide du ministère de l’Économie et des Finances. Le but ? Comme l’indique le nom de l’évènement, mettre les projecteurs sur la production française dans de nombreux domaines avec des produits venus de tous les départements et territoires de métropole et outre-mer. Cette exposition sera ouverte gratuitement au public, après réservation sur le site de l’Elysée.

 

Comme en 2020, le secteur l’optique-lunetterie sera bien représenté. Concernant les montures, c’est Vuillet Vega qui a été choisi pour le département du Jura, aux côtés de Jeujura, l’un des derniers fabricants de jouets en bois. Le lunetier voit dans cette sélection une nouvelle reconnaissance de son engagement à produire en France depuis 1843. Rappelons que Vuillet a obtenu le label Entreprise du patrimoine vivant depuis 2006 et fête cette année les 10 ans de la certification Origine France Garantie pour ses 4 collections (Gérard Vuillet, Prestige, Prima Linea et Sign). Vuillet Vega a choisi d’exposer le modèle Maryline : une monture en plaqué or avec une pierre (oxyde de zirconium ou diamant) sur chaque branche dans un système de suspension jusqu’ici utilisé en horlogerie qui a nécessité des compétences techniques particulières.

Vuillet Vega Maryline

Les visiteurs retrouveront pour le département de l’Aisne, Novacel qui présentera à cette occasion son verre progressif Eden Zeta, sur lequel sera proposé son nouveau traitement antireflet, le Graphene. Jenkiz Saillet, le directeur général de Novacel s’est dit « à titre personnel fier que notre engagement sans faille depuis 27 ans pour fabriquer 100 % de nos verres RX en France (hors 100 % santé), puisse être présenté au sein de cette exposition. […] Pour mémoire, Novacel aujourd’hui c’est 600 personnes qui conçoivent, fabriquent et commercialisent en France plus de 8 millions de verres par an ».

 

Notons également la présence en Outre-mer du créateur lunetier Bellatrix aux côtés du laboratoire Phytobôkaz avec des lunettes à base de sargasses colorées à l’indigo de Guadeloupe.