8 / 12 / 2021

Lors de l’annonce de la création de la filiale Eyewear en 2014, Kering affichait une stratégie claire : reprendre la main sur les collections de lunettes de ses marques et griffes. Le géant du luxe semble avoir modifié ses ambitions dans le secteur en annonçant le rachat du lunetier Lindberg.

 

Kering Eyewear et la famille Lindberg ont en effet signé un accord en vue de l’acquisition par Kering Eyewear de 100 % du capital de l’entreprise familiale, reconnue notamment pour ses montures en titane.

Pour Kering Eyewear, qui a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 600 millions d’euros en 2019, cette acquisition est « parfaitement complémentaire » et « renforcera encore le positionnement de Kering Eyewear en tant qu’acteur clé sur le segment des lunettes haut de gamme, grâce à l’addition d’une marque propre, dotée d’une grande légitimité sur les montures optiques, d’un savoir-faire unique et d’un service client d’excellence ». Les deux sociétés s’appuieront en effet sur « leurs forces respectives tout au long de la chaîne de valeur. Des synergies en matière de distribution et de couverture géographique, notamment, contribueront à renforcer le potentiel de développement de Kering Eyewear et à accroître encore sa profitabilité », précise le communiqué. Les lunettes Lindberg sont déjà diffusées dans plus de 100 pays.

 

Pour Roberto Vedovotto, président directeur général de Kering Eyewear, Lindberg « complètera parfaitement le portefeuille bâti par Kering Eyewear depuis 2014, tout en renforçant ses positions auprès des distributeurs spécialisés ». Henrik Lindberg, co-fondateur et président directeur général de Lindberg, s’est quant à lui dit convaincu qu’au « sein du groupe Kering, dont nous partageons les valeurs et la vision de l’excellence, et sous l’impulsion de Roberto Vedovotto, Lindberg pourra atteindre de nouveaux sommets, dans le respect de son ADN ».

 

Comme toute acquisition, l’opération doit maintenant être validée par les autorités compétentes avant d’être finalisée « dans le courant du second semestre 2021 », annonce Kering.