25 / 07 / 2021

A l’heure des premiers grands départs en vacances, Optic 2000 publie les résultats d’une enquête réalisée par OpinionWay : une forte proportion d’amétropes ne porte pas toujours ses lunettes au volant et l’immense majorité ignore l’acuité visuelle minimale requise pour conduire.

 

Selon le sondage OpinionWay pour Optic 2000*, 3 Français sur 10 portant des lunettes correctrices (solaires ou non) ne les mettent pas systématiquement en conduisant. Ceux qui les portent toujours au volant sont davantage les astigmates (81 %), les myopes (79 %) et les conducteurs les plus âgés (78 %). Ceux qui ne les portent pas systématiquement évoquent notamment le fait d’arriver à conduire sans. Le sondage révèle aussi un manque d’automatisme chez les plus jeunes (moins de 35 ans), plus nombreux à ne pas les emmener systématiquement avec eux. Côté solaires, 8 Français sur 10 ayant le permis de conduire déclarent avoir toujours leurs lunettes de soleil sur eux ou dans leur voiture (adaptées à la vue pour la moitié). Par beau temps, les deux tiers d’entre eux déclarent les porter systématiquement ou souvent en conduisant, ce qui signifie qu’un tiers ne le fait pas. Parmi les conducteurs porteurs de lunettes de soleil, un tiers les garde lorsqu’ils passent sous un tunnel, en particulier les conducteurs souffrant de myopie.

 

Connaissance des règles, contrôle de la vue… : peut mieux faire

Seul 1 Français sur 10 titulaires du permis de conduire a connaissance du minimum d’acuité visuelle requis aux deux yeux pour pouvoir prendre le volant (les moins de 35 ans sont plus nombreux à le connaître). La grande majorité des sondés évalue en moyenne à 7/10ème le minimum d’acuité visuelle nécessaire aux deux yeux (alors que le code de la route précise que pour pouvoir conduire, l’acuité visuelle moyenne ne doit pas être inférieure à 5/10ème, avec lentilles ou lunettes de vue). Enfin, seulement 4 conducteurs sur 10 déclarent avoir prévu de faire vérifier leur vue avant de prendre la route des vacances.

Ces conclusions montrent qu’un fort besoin d’information persiste sur le sujet de la vue au volant et que les opticiens, en tant que professionnels de la vision, doivent sensibiliser toujours plus leurs clients aux bons comportements à adopter sur la route, ainsi qu’à l’importance d’avoir une vision bien corrigée pour conduire. 

 

*Sondage OpinionWay réalisé en exclusivité pour Optic 2000 auprès d’un échantillon de 1 406 répondants, du 1er au 9 juin 2021.