21 / 09 / 2021

Après la Grande exposition du fabriqué en France, qui a mis à l’honneur Vuillet Vega et Novacel, le syndicat de fabricants LEOO (Les entreprises de l’optique ophtalmique) lance une campagne digitale pour mettre en avant les produits français. Il invite tous les acteurs de la filière, notamment les opticiens, à la faire vivre sur les réseaux sociaux.

 

La campagne « Changez d’optique, voyez français » est composée de 12 visuels pouvant être postés sur Facebook, Instagram, Twitter… Ils mettent en avant, de manière ludique, les atouts du fabriqué en France, avec des slogans tels que « On préfère laisser l’empreinte de nos collaborateurs plutôt que notre empreinte carbone ».

 

Cette communication veut montrer que « voir français », c’est faire vivre un savoir-faire unique, consommer durable, contribuer au maintien et à la création d’emplois et permettre des investissements en R&D. Pour atteindre une mobilisation nationale, un kit de communication libre de droit sera progressivement mis à disposition de tous les partenaires : opticiens, artisans, industriels, centrales, associations, qui souhaitent afficher sur les réseaux sociaux leur engagement pour les produits français. Après une montée en puissance tout au long du mois de septembre, avec le Silmo en point d’orgue, la campagne se prolongera jusqu’à la fin de l’année. Avec cette opération, LEOO espère inciter les Français à privilégier des produits « made in France » pour corriger leur vue, mais aussi encourager les opticiens à mettre en avant leur engagement à proposer ces verres et montures.

 

A l’occasion de son lancement, le syndicat rappelle que l’industrie française de l’optique représente 50 sites de production dans l’Hexagone, qui produisent chaque année 2,5 millions de montures et 12 millions de verres. L’organisation souligne aussi que la crise sanitaire pousse les consommateurs vers les produits fabriqués dans notre pays et que, selon un sondage OpinionWay – Gifo réalisé en février dernier, 77 % des Français déclarent qu’ils privilégieront désormais des lunettes et/ou des lentilles d’origine française.