18 / 10 / 2021

La Drees a récemment publié son panorama des dépenses de santé en 2020, qui chiffre la consommation de soins d’optique et détaille son financement. Ses enseignements mettent en exergue les effets du 100 % santé, qui a engendré une augmentation du reste à charge des porteurs sur les produits du panier B, très largement majoritaire.

 

En 2020, les dépenses d’optique médicale* se sont élevées à 6,3 milliards d’euros, ce qui représente une chute de 7,3 % par rapport à 2019. En cause, bien évidemment, la crise sanitaire. Les prix sont en effet restés orientés à la hausse (+0,6 %, comme en 2019) alors que les volumes ont reculé de 7,9 %.

 

La Drees analyse également le financement de la consommation d’optique médicale. En 2020, les Ocam prenaient en charge 69,6 % de cette dépense, soit une baisse de 2,7 points par rapport à 2019. Ce repli est compensé par la forte hausse du financement des ménages, qui a bondi de 4,1 points pour atteindre 27,4 % (28,8 % si on ne tient compte que des produits hors 100 % santé). Cette augmentation s’explique, selon le rapport, par la faible pénétration des équipements Rac 0 dans notre secteur, combinée à un recul de la prise en charge par l’Assurance maladie des produits à tarif libre. Elle est observée uniquement pour notre secteur : « la part des dépenses restant à la charge des ménages diminue, sauf pour l’optique », souligne la Drees. Cet effet avait déjà été mis en exergue par les organisations professionnelles, ainsi que par Carte Blanche Partenaires

 

chiffres drees dépenses optique médicale hausse reste à charge

 

 

En 2020, les produits du panier A représentaient en effet seulement 4,5 % des dépenses d’optique (283 millions d’euros). En volume, leur part atteignait 20 % pour les verres simples, 11 % pour les verres complexes et 14 % pour les montures. Les complémentaires santé financent 55,7 % de cette dépense (contre 70 % des dépenses du panier B), soit 158 millions d’euros.  

 

chiffres drees 2020 dépenses optique médicale

 

 

*L’optique médicale comprend les verres, montures et lentilles correctrices remboursables et les lentilles correctrices non remboursables.