18 / 10 / 2021

En partenariat avec Digiposte, leader des boîtes aux lettres électroniques, la société EdiEyes Vision Care a lancé au Silmo le dispositif Eucleia-santé, qui garantit la protection des données de santé des porteurs d’un bout à l’autre du parcours patient.

 

Alors que la dématérialisation des factures sera progressivement obligatoire dès 2024, Eucleia-santé va remplacer InvoXml et offrir aux opticiens des fonctionnalités supplémentaires. Cette solution permet un accès direct aux factures PDF ou au flux EDI dématérialisé (davantage utilisé par les enseignes). Elle intègre aussi un service de conciergerie. EdiEyes présente Eucleia-santé comme un dispositif « simple et robuste » (il utilise l’annuaire de la Cnam, les identifiants sont les codes Adeli des professionnels et les entreprises sont identifiées via les greffes), « ouvert et vertueux », et « économique et soucieux de la réputation des opticiens ». Un de ses points forts, mis en avant dans la ludique vidéo de présentation (à voir ci-dessous), est en effet la sécurisation des données de santé confiées aux opticiens grâce au partenariat avec Digiposte, agréé HDS depuis 2017. L’utilisation se fait via un compte Digiposte (rubrique Organismes / connecteur Eucleia). En sus de la facture dématérialisée, la solution assure l’anonymisation intégrale des données du porteur, depuis l’ordonnance jusqu’à la carte de vue. Elle bénéficie aussi de la certification « Coffre-fort électronique » pour sécuriser la conservation et la non modification/suppression des documents déposés.

 

Pour les opticiens, le tarif du socle « bonne réputation » est inférieur ou égal à 3,95 euros / mois, auquel il faut ajouter 0,16 euros / facture (conservée 10 ans), soit un coût total estimé par EdiEyes à moins de 300 euros/an. Les services Eucleia-santé seront ouverts aux opticiens à partir du 15 novembre. Pour soutenir son déploiement, aider le secteur à se conformer aux obligations fiscales et garantir la bonne réputation de la profession en matière de données de santé, EdiEyes lance un appel à la mobilisation générale pour pousser la Cnam à accorder aux opticiens une aide à la numérisation. Les fournisseurs, les enseignes et les groupements sont ainsi invités à fournir une déclaration d’intention, afin qu’EdiEyes puisse constituer un dossier solide que les organisations professionnelles pourront défendre auprès de l’Assurance maladie.