8 / 12 / 2021

La Commission européenne vient d’autoriser la France à débloquer 700 millions d’euros pour soutenir certains commerces ayant subi des pertes de CA suite à une fermeture administrative liée à la pandémie de Covid-19. Le secteur de l’optique est concerné par cette mesure.

 

Le régime de 700 millions d’euros, que Bruxelles juge conforme aux règles de l’Union européenne en matière d’aides d’Etat, sera ouvert à certains commerces de détail et à certains services, lorsqu’ils ont été interdits d’accueil du public pour certaines périodes entre février et mai 2021. Les opticiens sont clairement mentionnés dans la liste publiée par Bruxelles : les magasins installés en centres commerciaux et ayant fait l’objet d’une fermeture administrative sur les mois concernés pourront donc bénéficier d’une indemnisation.

 

Cette indemnisation se fera sous la forme de subventions directes. Son montant ne pourra pas dépasser le montant des loyers payés pendant les périodes de fermeture, diminué, le cas échéant, « des recettes potentielles provenant d’une hausse induite des ventes en ligne et d’autres compensations éventuelles, tels que par exemple, les montants versés par les assurances », explique Bruxelles. La compensation sera également plafonnée pour les entreprises ayant déjà enregistré des pertes en 2019, celles ayant une forte proportion de ventes en ligne et celles qui bénéficient de plus de 4 millions d’euros d’aide par mois.

 

Les modalités d’octroi de l’indemnisation seront prochainement fixées par un décret.