8 / 12 / 2021

Après une interruption en 2020 pour cause de crise sanitaire, le Prix de l’Opticien de l’année a été organisé en 2021 par le Sidol (Syndicat des importateurs et distributeurs en optique lunetterie). Le lauréat vient d’être récompensé ce 21 octobre. Il s’agit de Maxime Balouzat, franchisé Alain Afflelou en Rhône-Alpes, à la tête de 4 points de vente.

 

Âgé de 32 ans, Maxime Balouzat a obtenu son BTS OL à l’ISO Lyon en 2009. En 2010, il a repris le magasin Afflelou à Oullins, puis racheté celui de Tarare en 2013 en s’associant avec son camarade de promotion Arthur Desplaces. Il devient en 2015 membre de la commission nationale Afflelou (au sein de laquelle il a été réélu en 2018 et en 2021). Dans les quatre années suivantes, les deux associés reprennent les magasins Afflelou de Beynost (qui voit son CA tripler en 3 ans), de Francheville et d’Ecully. En 2021, ils créent le premier camion Afflelou Mobile pour répondre aux nouveaux besoins et à la fermeture des magasins en centres commerciaux, utilisé aujourd’hui en commerce ambulant et proposé à la location pour tous les opticiens souhaitant effectuer des travaux dans leur point de vente (lors du premier confinement, le magasin d’Oullins avait rouvert immédiatement dans le cadre du service « Opticien d’urgence »).

 

Maxime Balouzat, qui manage aujourd’hui 24 salariés, a à cœur de valoriser son activité et a mis en place diverses actions en ce sens, comme un service d’optique à domicile (2012) et la création d’un poste de délégué de groupe en novembre 2020, pour visiter les ophtalmologistes et orthoptistes, promouvoir le savoir-faire des équipes et développer des produits techniques (notamment contre la myopie comme le verre MiyoSmart ou la lentille MiSight…) en assurant la formation des collaborateurs. L’opticien de l’année 2021 a créé en parallèle le concept « Privilège en vue », qui consiste à allier la notoriété au social en équipant des VIP : pour chaque VIP équipé (8 à ce jour), une paire de lunettes est offerte à une personne défavorisée. Il a aussi imaginé le « Oullinclusive Show » pour aider les commerces fermés à Oullins en leur donnant de la visibilité. 25 émissions ont été tournées avec, dans chacune, un VIP et un commerçant. Diffusées sur Facebook et YouTube, ces vidéos ont été vues au total 80 000 fois.

 

L’opticien de l’année 2021, élu en 2019 Franchisé de l’année par l’Iref et lauréat du Mercure d’Or (attribué par CCI France), est enfin particulièrement investi dans la vie locale : il préside, depuis 2012, l’Association des Commerçants d’Oullins, où il a créé la web série « Oullindiana », récompensée au ministère de l’Economie par un Panonceau d’Or.

 

Lors de la remise du prix, l’opticien de l’année s’est déclaré honoré. « C’est une énorme émotion de recevoir ce prix prestigieux. D’autant plus impressionnant quand on voit la taille des entreprises des nominés. Il s’agit d’une vraie reconnaissance. Mes prédécesseurs ont été des modèles et leur réussite est une inspiration pour moi. » Revenant sur l’importance de la notion de plaisir aussi bien pour les opticiens que pour les clients, il « rêve d’un parcours client toujours plus simplifié. Il faut toujours évoluer et faire preuve de réactivité. Il est essentiel pour moi d’avoir des collaborateurs formés. Il faut rendre le métier plus sexy pour les clients et les équipes. » Il a également appelé à « une meilleure unité de la profession qu’on soit indépendant ou sous enseigne ».

Alain Pourcelot, PDG du groupe Afflelou a confié ressentir « une grande fierté que Maxime ait été élu en tant qu’opticien à part entière et aussi un peu opticien Afflelou. Il a l’énergie de contribuer au-delà de son métier. Etre élu par la profession qui connaît le métier est un des plus beaux compliments ».

 

Opticien de l'année 2021

Maxime Balouzat, au centre, entouré des autres nominés