8 / 12 / 2021

On l’a vu avec la crise sanitaire et les confinements successifs, le commerce doit sans cesse se réinventer pour être toujours au plus près des attentes et des besoins des consommateurs. Mais plutôt de que de subir un contexte qui force aux changements, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance s’intéresse dès aujourd’hui aux commerces de demain.

 

C’est à travers une consultation d’envergure nationale, menée en ligne depuis le 20 octobre et jusqu’au 17 novembre que le ministère a décidé d’ouvrir cette réflexion. Disponible sur le site noscommerces.make.org, elle s’adresse aux consommateurs et commerçants pour leur permettre « d’exprimer et partager leurs attentes ». Les propositions et idées seront par la suite étudiées lors des Assises du commerce qui débuteront le 1er décembre 2021, pour une durée de 3 semaines.

« Les Assises du Commerce visent à rassembler l’ensemble des acteurs du commerce, petits ou grands, de centre-ville ou de périphérie, physiques comme numériques, qui représentent plus de 500 000 entreprises et 2 millions d’emplois », explique le ministère.

Elles ont comme objectif d’apporter une vision stratégique sur les grandes questions auxquelles doit répondre le commerce : comment adapter le commerce aux nouveaux modes de consommation ? Comment préserver et développer le commerce dans les territoires ? Comment renforcer l’équité entre les acteurs et leur compétitivité ? Comment favoriser l’emploi dans le commerce ?