8 / 12 / 2021

L’Assurance maladie annonce la réussite de la phase pilote de Mon espace santé, son nouveau service qui succède au DMP. Sa généralisation au niveau national est prévue au début de l’année prochaine.

 

En octobre, la première version de Mon espace santé a été déployée pour tous les usagers de trois départements – la Haute-Garonne, la Loire-Atlantique et la Somme – soit 3,3 millions de personnes. Elle contient un dossier médical (ordonnances, relevés de soins…) et une messagerie sécurisée de santé. Elle s’enrichira dans les prochains mois de nouvelles fonctionnalités, notamment l’alimentation directe des résultats d’examens et des soins, la prise de rendez-vous ou encore la télémédecine.

 

Dans les 3 départements pilotes, les assurés des CPAM, des caisses de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et des caisses de la MGEN, contactés par mail et courrier, ont été informés de l’arrivée de Mon espace santé et de la possibilité de refuser sa création automatique sur le site du service (www.monespacesante.fr). Selon l’Assurance maladie, moins de 0,7 % des usagers se sont opposés à celle-ci. Sur les 3,3 millions de personnes ayant un profil Mon espace santé, 160 000 usagers l’ont déjà utilisé. Suite à la réussite de l’expérimentation, le service sera disponible pour tous ceux qui le souhaitent début 2022. Selon une enquête de France Assos Santé réalisée en juillet 2021, 82 % des patients en attendent un parcours de santé facilité et les trois quarts d’entre eux sont favorables à sa création automatique.

 

 

En pratique

Une fois qu’il a activé le service depuis le site dédié, l’usager peut y renseigner son profil médical en indiquant par exemple ses mesures (poids, taille, etc.), ses traitements éventuels, ses allergies, etc. Il peut aussi y ajouter des documents médicaux qu’il juge importants. S’il disposait d’un DMP, il retrouvera dans Mon espace santé toutes les informations qui y étaient enregistrées. Les professionnels de santé qui le suivent peuvent également y ajouter des documents ou lui écrire via la messagerie.


 

généralisation mon espace santé