8 / 12 / 2021

Le réseau de soins présente cette initiative comme la première étape pour accéder au statut d’entreprise à mission, introduit par la loi Pacte.

 

Une entreprise à mission affirme publiquement sa raison d’être, ainsi qu’un ou plusieurs objectifs sociaux et environnementaux qu’elle se donne pour mission de poursuivre dans le cadre de son activité. Ces éléments (vérifiés par un organisme tiers indépendant) sont inscrits dans les statuts de l’entreprise, déclarés au greffe du tribunal de commerce, et la qualité de société à mission est mentionnée au répertoire Sirene. Santéclair a franchi un premier pas vers son obtention avec une raison d’être, définie après consultation de ses différentes parties prenantes (externes et internes).

 

A la croisée des chemins entre professionnels de santé et Ocam

« Santéclair veut contribuer à ce que chacun puisse bénéficier de conseils et de soins de santé de qualité, les plus efficaces, les plus appropriés à son état, les mieux adaptés à son contexte de vie, à un prix juste et apporter ainsi une contribution clé au système de santé et à la protection sociale pour l’ensemble des citoyens », précise ce texte, en listant les engagements pris par la société. Elle promet notamment de :

  • lutter contre les inégalités en matière de santé et d’accès aux soins ;
  • être à la croisée des chemins entre différents partenaires (notamment les professionnels de santé et les acteurs de la complémentaire santé) pour créer des synergies entre eux ;
  • être un levier de modération économique au profit du plus grand nombre tout en promouvant une vision exigeante et éthique du soin ;
  • accompagner assurés et partenaires dans la transformation digitale du système de santé ;
  • favoriser les soins de proximité tout en proposant des solutions lorsque l’accès aux soins est localement remis en cause.

 

Ces engagements alimentent « notre action déterminée, année après année, pour démocratiser l’accès à des soins de qualité », explique Santéclair, qui se réjouit de répondre grâce à eux à la fois aux besoins des bénéficiaires, des professionnels partenaires et des Ocam.