9 / 08 / 2022

Présentée le 6 décembre en visioconférence, l’enquête de la Fnof (Fédération nationale des opticiens de France) sur l’évolution de la profession montre que la plupart d’entre vous misent aujourd’hui sur l’aspect technique pour développer leur activité, espérant obtenir des prérogatives supplémentaires et travailler main dans la main avec les autres professionnels de santé.

 

Le sondage réalisé par la Fnof auprès de la profession* révèle que 6 opticiens sur 10 sont aujourd’hui satisfaits de leur cadre d’exercice. Ceux qui ne le sont pas pointent avant tout du doigt les pratiques des Ocam, ainsi que les charges administratives. Interrogée sur l’évolution de l’activité, l’immense majorité de la profession (99 %) déclare souhaiter obtenir de nouvelles délégations de tâches : 7 opticiens sur 10 espèrent davantage de compétences en santé et 6 sur 10 aimeraient obtenir, comme les orthoptistes, un droit de prescription. La plupart des sondés (88 %) se disent par ailleurs prêts à travailler en équipe pluridisciplinaire (avec des médecins, des orthoptistes, des kinésithérapeutes…).

 

 

enquete-fnof-satisfaction-cadre-exercice-opticien

 

Pour une majorité d’entre vous, le développement de l’activité passera d’abord par des investissements dans le versant santé du métier : dans la formation, dans le matériel mais aussi le recrutement. Les chefs d’entreprise recherchent prioritairement des collaborateurs ayant des compétences en réfraction (81 %) avant des compétences en vente (68 %). Les compétences en administratif ou en management ne sont attendues respectivement que par 30 % et 11 % des opticiens propriétaires.

 

 

enquete-fnof-evolution-cadre-exercice-souhaits-opticiens

 

* Sondage réalisé auprès de 406 opticiens (dont 61 % de propriétaires de magasins), du 26 au 29 novembre 2021.