26 / 01 / 2022

Selon les chiffres communiqués par la Carmf (Caisse autonome de retraite des médecins de France), les professionnels de la santé ont vu un recul 0,59 % en euros courants par rapport en 2018 de leurs revenus nets (BNC), qui s’établissent à 92 260 euros.

 

Ces données s’appuient sur les 103 876 déclarations de médecins libéraux qui cotisent à la Carmf. Si les revenus des généralistes ont progressé de 1,14 % avec une moyenne de 76 384 euros, ceux des spécialistes ont reculé de 1,85 % à 113 704 euros, avec une baisse plus marquée en secteur 2 (- 3,11 %), qu’en secteur 1 (- 1,03 %).

Les 3 593 ophtalmologistes comptabilisés ont généré un BNC moyen de 154 336 euros, en recul de 3,18 % par rapport à l’année précédente. Dans le détail, les 1 606 ophtalmologistes en secteur 1 enregistrés ont réalisé un BNC moyen de 122 075 euros (- 2,83 %), quand leurs 1 987 confrères du secteur 2 ont atteint 180 412 euros (- 3,76%). Malgré ces chiffres en recul, les ophtalmologistes figurent parmi les trois disciplines qui ont généré le plus haut BNC moyen aux côtés de l’anesthésie réanimation (164 295 euros) et la cancérologie (307 656 euros). Des chiffres à modérer cependant compte tenu des écarts de population d’une spécialité à l’autre.

 

Tableau recap médecins