26 / 01 / 2022

Les informations ne manquent pas sur le front du Covid-19. Entre la 5ème vague due au variant Delta, la montée exponentielle des cas d’Omicron jours après jours, la course contre la montre pour la campagne vaccinale et les idées évoquées pour les prochaines semaines, il est parfois difficile de s’y retrouver. Faisons le point sur vos obligations à l’instant T en tant qu’opticien.

 

A l’heure où nous écrivons ces lignes, les dernières indications claires pour les opticiens datent du 16 octobre lorsque pour continuer d’exercer, ils devaient être en possession d’une attestation de vaccination complète ou d’un certificat médical de contre-indication ou d’un certificat médical de rétablissement de moins de 6 mois. Depuis, a débuté la campagne de vaccination pour la troisième dose (ou dose de rappel).

 

Invité sur France Inter, samedi 18 décembre, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a indiqué : « Nous allons renforcer l’obligation vaccinale des soignants et des pompiers en intégrant la troisième dose à compter du 30 janvier ». En toute logique, les opticiens devraient faire partie des personnels soignants concernés, comme ce fut le cas dans la loi du 5 août qui précisait alors les obligations des professionnels de santé. Il faut maintenant attendre le retour du Parlement pour confirmer ce point.

 

D’autre part, si on évoquait il y a quelques semaines, la possibilité de laisser à l’employeur le contrôle du passe vaccinal en entreprise, cette idée a finalement été abandonnée. Mais si les opticiens sont cités parmi les soignants concernés par l’obligation de dose de rappel, ce contrôle incombera bien à l’employeur, vraisemblablement selon les mêmes critères que dans la loi du 5 août. Réponse avec le nouveau projet de loi sanitaire qui sera présenté lundi 27 décembre en Conseil des ministres pour une adoption souhaitée par le gouvernement durant la première quinzaine du mois de janvier.