9 / 08 / 2022

Les organisateurs ont attendu jusqu’au dernier moment. Mais face aux chiffres impressionnants de nouveaux contaminés au variant Omicron, ils ont décidé de reporter la tenue du 40ème congrès d’optométrie et de contactologie.

 

Difficile d’organiser un événement avec les vagues successives de Covid. En ce mois de janvier, les manifestations de notre secteur n’échappent pas à la règle. Après le salon espagnol ExpoÓptica reporté en avril, 100 % Optical reporté également en avril et Opti en mai, c’est au tour du COC de voir ses dates décalées aux 22 et 23 mai, toujours au Beffroi de Montrouge en région parisienne.

Une décision qui s’est imposée face à « l’augmentation rapide des taux d’infection au coronavirus » et aux « exigences du gouvernement qui obligent à restreindre “l’expérience COC” », expliquent les organisateurs dans leur communiqué. « En effet, la majorité des intervenants internationaux ne pouvaient plus réaliser le déplacement. Les organisateurs ont jugé préférable de reporter l’événement plutôt que de les faire intervenir à distance. Plusieurs orateurs se sont également signalés positif au Covid. » Les soirées et la restauration n’auraient aussi pas pu être assurées.

 

« Il est actuellement impossible de proposer une expérience COC à la hauteur de nos attentes. Notre objectif premier est de proposer un événement exceptionnel pour cette 40ème édition du COC. Dans cette situation de plus en plus tendue, nous ne pouvons plus le garantir pour ce mois de janvier », explique Yannick Dyant, président de l’AOF (Association des optométristes de France). Refusant un événement virtuel, les organisateurs se montrent très confiants sur les nouvelles dates au mois de mai pour un rassemblement en réel.

L’AOF précise à tous les congressistes que « les inscriptions déjà réalisées restent valables. En cas d’indisponibilité aux nouvelles dates proposées, les congressistes pourront basculer sur le format virtuel, ou réaliser une demande de remboursement. Les modalités seront prochainement communiquées plus en détail aux congressistes déjà inscrits. »