26 / 01 / 2022

Suite aux critiques récurrentes sur la hausse des tarifs des complémentaires santé, la Mutualité française avance une étude selon laquelle les cotisations augmentent moins que les dépenses de l’Assurance maladie (hors Covid).

 

D’après l’étude annuelle réalisée par la Mutualité Française auprès de 32 mutuelles (protégeant 17,1 millions de français), les cotisations augmentent en moyenne de 3,4 % en 2022, avec des évolutions différentes selon les types de contrat : + 3,2 % en moyenne pour les contrats individuels et +3,8 % pour les contrats collectifs obligatoires. Pour la moitié des mutuelles répondantes, le taux d’augmentation est en moyenne inférieur à 2,4 %. Par ailleurs, pour 3,6 millions de personnes les tarifs des contrats n’augmenteront pas. Seuls 2 % de la population couverte par une mutuelle verront leurs cotisations augmenter de plus de 6 % en 2022, assure la Mutualité.

 

+ 6 % de remboursements en 2021

Celle-ci explique que le principal facteur d’augmentation des cotisations en 2022 est l’augmentation des dépenses de santé et des prestations versées. « Pour 2022, l’objectif national de dépenses d’assurance maladie progresse de 3,8 % par rapport à 2021, hors dépenses liées à la crise sanitaire. Les mutuelles veillent à ce que les cotisations en moyenne augmentent le moins possible, et dans la durée au maximum dans l’évolution des dépenses de santé de l’Assurance maladie obligatoire. » La Mutualité indique que, en 2021, les mutuelles ont remboursé 6 % de prestations de santé supplémentaires par rapport à 2019 (en moyenne, en 2021, chaque Français a perçu de sa mutuelle 31 euros de plus qu’en 2019). Elle lie cette situation au 100 % santé (+ 73 % de dépenses en audio, + 18 % en dentaire) et aux rattrapages des soins constatés en 2021, « pour un montant largement supérieur à la taxe Covid imposée aux mutuelles en 2020 ». Les mutuelles pointent aussi du doigt l’augmentation des taxes qui leurs sont imposées, qui « culminent à 3,2 milliards sur 2020 (contribution COVID inclus) ».

 

« En 20 ans, les dépenses de santé sont passées de 140 à 272 milliards d’euros, soit une croissance de 94 % et une croissance annuelle moyenne de 3,4 %. Sur la même période, les remboursements de soins des mutuelles ont également augmenté de 3,3 % par an en moyenne. Les cotisations hors taxe des mutuelles ont ainsi connu une évolution similaire, de 91 % en 20 ans, pour permettre aux Français de se soigner mieux et plus », justifie la Mutualité, en rappelant que, sur 100 euros de cotisation HT, 84 euros sont redistribués à l’adhérent sous forme de prestations santé et de services.