16 / 05 / 2022

Si Jean Castex a dévoilé hier soir, jeudi 20 janvier, le calendrier de la levée des restrictions pour les semaines à venir, n’oublions pas qu’entre temps les contaminations et les hospitalisations se poursuivent.

 

Le message du gouvernement pour les prochaines semaines est pour le moins positif. En attendant, c’est au niveau des tests que la pression est la plus forte actuellement. Jeudi, Santé publique France a comptabilisé 425 183 tests positifs au cours des dernières 24 heures. Et la demande ne faiblit pas.

Ainsi, « considérant qu’au regard de la très vive circulation de l’épidémie, afin d’être en capacité de faire face à la très importante demande de tests de dépistage individuel », le gouvernement a décidé d’ajouter hier différentes professions pouvant réaliser le prélèvement « nasopharyngé, oropharyngé, salivaire ou nasal de l’examen de détection du SARS-CoV-2 », en modifiant l’arrêté du 1er juin 2021.

Parmi ces professionnels, les opticiens. Ceux qui veulent prêter main-forte doivent attester avoir suivi une formation spécifique à la réalisation « de cette phase conforme aux recommandations de la Société française de microbiologie et dispensée par un professionnel de santé déjà formé à ces techniques ». Autre condition : les prélèvements doivent être réalisés sous la responsabilité d’un professionnel de santé habilité.