16 / 05 / 2022

L’Unocam (Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire) a conduit, avec la FNMF, France Assureurs (ex-FFA) et le CTIP, une enquête auprès des Ocam sur le déploiement du 100 % santé. En optique, ses conclusions mettent en lumière l’effet contreproductif de la réforme.

 

L’enquête de l’Unocam se base sur les données du premier semestre 2021, en comparaison avec la même période de 2019. Elle révèle qu’en optique, le reste à charge moyen par bénéficiaire consommant a augmenté de 40 €, ce qui représente une hausse de 6 points du pourcentage du financement supporté par les ménages. Le prix des équipements (montures et verres) s’est alourdi de 40 €. Cette hausse est partiellement absorbée par les Ocam dont le remboursement moyen a progressé de 11 €, malgré une baisse du plafond de prise en charge des montures de 50 €. En revanche, le remboursement moyen de la part AMO a diminué de 11 €.

 

Sur la période étudiée, les remboursements des complémentaires santé en optique progressent de 3 % mais moins rapidement que les dépenses totales (+8 %). Leur part de financement reste élevée (61 %) mais en baisse par rapport à 2019 (-3 points).

 

 

L’Unocam souligne que les organismes complémentaires sont les contributeurs majoritaires du financement des offres 100 % santé, et que le recours à ces offres est variable selon les postes. En optique, le taux de recours est de 7 % pour les verres et 5 % pour les montures. Les équipement de classe A sont financés à 80 % par les organismes complémentaires. En revanche, sur les aides auditives, le 100 % santé représente 31 % des équipements selon l’enquête (une estimation moins élevée que celle du gouvernement, qui établit ce taux à 40 %). Les Ocam prennent ici en charge 72 % des dépenses du panier sans reste à charge.

 

Selon Marc Leclère, président de l’Unocam, le succès du 100 % santé « a été rendu possible grâce à l’engagement des organismes complémentaires qui assurent la majeure partie du financement de la réforme ». Les tendances établis par cette enquête doivent cependant être confirmées par la prochaine étude qui portera sur toute l’année 2021, et dont les résultats seront publiés au printemps 2022.

 

hausse-reste-a-charge-optique-etude-unocam-2