10 / 08 / 2022

L’Asnav (Association nationale pour l’amélioration de la vue) a souhaité écrire aux 12 candidats à l’élection présidentielle 2022 pour les inciter à mettre en place une vraie politique en matière de santé visuelle.

 

Dans cette lettre, Bertrand Roy, le président de l’Asnav, va volontairement à l’essentiel en rappelant dès l’introduction qu’« un million de jeunes Français de 16 à 24 ans n’a jamais eu un contrôle de sa vue », « 43 % des jeunes Français sont myopes, nombre qui a doublé en 20 ans », « 20 % des jeunes qui passent le permis de conduire ont une déficience visuelle non ou mal corrigée »,  et enfin, que les « pertes de productivité ont été estimées à 7 millions d’euros par jour ».

Poussant les candidats à intégrer la prévention visuelle dans leurs programmes, l’Asnav assure qu’elle sera « mobilisée » à leurs côtés pour mettre en place une vraie politique de santé visuelle « qui commence par un test de vue ». Pour cela, l’association rappelle que « 20 000 professionnels de la santé visuelle sont prêts à s’engager », mais en appel au soutien des pouvoirs publics. Les candidats vont-ils être sensibles à ce sujet ?