10 / 08 / 2022

L’année dernière, les ventes cumulées en optique et audition du groupe ont atteint 1,2 milliard d’euros. Ce CA est en rebond de 18,5 % par rapport à 2020 et en croissance de 7,8 % par rapport à 2019.

 

Pour l’année calendaire 2021, les ventes en optique de Krys Group en France atteignent 1,16 milliard d’euros, soit une hausse de 16,7 % par rapport à 2020 (+15,3 % à parc constant). Sur deux ans, les ventes sont en croissance de 5,6 % (+2,7% à parc constant). Dans un marché de l’optique à 1,4 %, le groupe accroît ses parts de marché de 0,4 point de pourcentage en 2021, à 16,0 %.  A la faveur de la mise en œuvre du 100 % santé, l’activité audition (38 millions d’euros) a quant à elle bondi de 123 % vs 2020 et de 192 % vs 2019.

 

« Cette performance s’appuie sur le développement du réseau qui a vu l’ouverture de 73 magasins, mais aussi sur l’agilité du modèle de distributeur-producteur propre à Krys Group et sur la poursuite du déploiement de son plan stratégique Vision 2025. La résilience du réseau a en outre été renforcée par les mesures de soutien à l’activité mises en place par la coopérative », commente l’entreprise. Son site industriel de Bazainville (78) enregistre quant à lui un chiffre d’affaires de 153 millions d’euros à fin septembre 2021, en croissance de près de 20 % par rapport à 2020 et de 13,2 % par rapport à 2019.

 

Sur les 5 prochaines années, le groupe va déployer sa force de frappe sur 5 axes : l’attractivité des magasins (8 M€), la productivité des points de vente (2 M€), l’expertise du réseau en santé visuelle (13 M€), les ouvertures de magasin (10,5 M€) et son outil industriel (16 M€). « Ce plan d’investissement industriel de 16 M€ est un véritable pari sur les verres Origine France Garantie, et un enjeu de compétitivité pour le groupe. En effet, le modèle vertueux de distributeur-producteur fait que plus on investit dans l’outil de production, plus on gagne en compétitivité industrielle ce qui va se refléter dans la compétitivité prix consommateurs. Dans le contexte actuel d’hyperinflation sur l’énergie et les transports, ce modèle intégré permet en outre d’absorber dans une certaine mesure les hausses de prix qui pour 2022 sont estimées à 1,4 million d’euros », explique Krys Group.