6 / 07 / 2022

Malakoff Humanis a publié les conclusions de sa grande consultation, à laquelle 22 000 personnes ont participé. Cette vaste enquête met une nouvelle fois en lumière le manque de clarté et de lisibilité des contrats des Ocam.

 

Les assurés estiment qu’il est trop souvent « difficile de suivre les remboursements » et soulignent le besoin d’une « meilleure lisibilité des garanties, de façon simple » pour une « santé et un portefeuille sereins ». C’est ce qui ressort de la consultation menée par Malakoff Humanis du 10 février au 10 avril 2022 auprès de ses adhérents et parties prenantes (entreprises clientes, branches professionnelles, experts-comptables, courtiers…). Si 57 % des assurés déclarent connaître leur contrat, 48 % n’ont pas en tête tout ce qu’il couvre, ni à quelle hauteur. L’enquête met en exergue trois principales difficultés : un accès complexe à l’information (couverture, reste à charge), l’utilisation de termes complexes dans les garanties et la difficulté à estimer le reste à charge pour les soins « inhabituels ». Et ce, malgré les engagements pris ces dernières années par les complémentaires santé

La grande majorité des assurés souhaitent ainsi un contrat plus lisible (proposition notée 8/10), aimeraient connaître en amont le coût de leurs lunettes, aides auditives ou prothèses dentaires (8,7/10) et évaluer précisément leur reste à charge avant consultation (8,2/10). En ce qui concerne les contrats collectifs, la plupart des DRH et chefs d’entreprise réclament également plus de simplification et de clarté (8,5/10).

 

Les patients veulent être mieux orientés par les complémentaires santé

Aussi complexes que soient les contrats, l’enquête de Malakoff Humanis montre que la complémentaire santé reste essentielle pour les Français. Pour l’optique et l’audioprothèse, 57 % des assurés la jugent indispensable et 37 % l’estiment utile. Les Français attendent en outre de leur Ocam une fluidification de leur parcours de soins, notamment pour trouver un professionnel de santé (8/10). Les DRH et chefs d’entreprise plébiscitent de leur côté les services facilitant l’accès aux soins des salariés, comme les téléconsultations ou les réseaux de soins (9,1/10).

 

consultation-malakoff-complementaires-sante-2022-opacite