6 / 07 / 2022

A l’occasion de journées investisseurs, Kering a dévoilé récemment différents objectifs à court et moyen terme pour l’ensemble de ses activités, dont en particulier l’eyewear.

 

Aujourd’hui, la maison Gucci représente 55 % des revenus de Kering. Pour rééquilibrer ses forces, le groupe de luxe a indiqué vouloir soutenir la croissance de sa deuxième plus forte griffe, Yves Saint Laurent, et mise sur une forte progression de sa division eyewear.

Depuis 2015, année de la naissance de Kering Eyewear, le groupe s’est fait une place de choix dans notre secteur. En 2021, la division enregistrait même une progression de 45 %, à 599 millions d’euros, après élimination des ventes intra-groupe et des royalties perçues par les Maisons. Il faut dire que l’activité de Kering Eyewear ne se limite pas à décliner le style de chaque Maison à travers des collections de lunettes. Outre son riche portefeuille de marques (Gucci, Cartier, Saint Laurent, Bottega Veneta, Balenciaga, Chloé, Alexander McQueen, Montblanc, Brioni, Dunhill, Boucheron, Pomellato, Alaïa, McQ et Puma), la division a tenu compte également des évolutions spécifiques de notre secteur, comme le développement de solutions écoresponsables ou de collections de lunettes anti lumière bleue. Autre levier de croissance : le rachat de lunetiers reconnus, comme Lindberg en 2021 ou Maui Jim dont l’acquisition a été annoncée en mars dernier. L’ensemble de ces éléments permettent à Kering de nourrir de grandes ambitions pour cette activité puisque le groupe a indiqué viser des revenus d’environ 2 milliards d’euros à moyen terme.