8 / 08 / 2022

A l’heure où les fabricants de lunettes recherchent des matériaux plus écoresponsables pour leur collections, In’Bô qui fabrique depuis 2012 des lunettes en bois dans ses ateliers des Vosges, explore les performances d’une nouvelle matière en lunetterie : la fibre de lin.

 

Naturelle et locale, la fibre de lin a intéressé Robin Féron, un des quatre ingénieurs bois cofondateur de l’entreprise In’Bô, qui a eu l’idée de l’associer à de l’acétate biosourcé. Une nouveauté qui a nécessité pas moins de 6 ans de recherche et la mise en place de nouvelles méthodes de fabrication.

Concrètement la collection offre 3 aspects de tissages (intissé, avec un enchevêtrement des fibres ; la toile, qui rappelle la toile de jute ; le voile qui rappelle les tissus en lin dans l’univers textile) et quatre coloris, pour un total de 12 finitions. 14 modèles (masculins et féminins) sont déclinés en trois lignes : des formes les plus classiques aux designs plus créatifs. L’ensemble de ces modèles se caractérise par des « lignes fortes, qui soulignent cette matière originale par des arêtes cassées et des jeux d’épaisseurs qui font ressortir les effets de texture », explique le fabricant.

Linotte revendique sa dimension locale, puisque toutes les étapes de la conception à la fabrication sont réalisées dans l’atelier In’Bô, situé dans les Vosges, que le lin provient de la filière agricole française et que les charnières sont fabriquées dans le Jura. Pour n’oublier personne, c’est un partenaire ardennais (entreprise du patrimoine vivant) qui fournit le feutre de laine pour la réalisation des étuis de la collection.

 

 

Linotte-Bruant002

 

Linotte-Epervier005

 

Linotte-Tetra001