8 / 08 / 2022

L’Union nationale des organismes d’assurance maladie complémentaire (Unocam) dévoile la 2ème édition de son Baromètre du 100 % santé*. Cette étude évalue l’évolution du reste à charge en optique, de la dépense des Ocam sur ce poste, ainsi que le déploiement du tiers payant.

 

Pour les lunettes, le reste à charge moyen par bénéficiaire consommant a augmenté de 18 € entre 2019 et 2021, soit une hausse moins importante que dans le premier Baromètre 100 % santé (augmentation de 40 € sur le 1er semestre 2021 par rapport au 1er semestre 2019). La dépense moyenne par bénéficiaire en optique recule de 7 € sur la période observée. « La prise en charge par l’AMO est désormais résiduelle, avec un montant moyen de 2 € en 2021 (-13 € par rapport à 2019). Celle des organismes complémentaires reste à un niveau élevé avec un montant moyen par bénéficiaire consommant de 282 €, en diminution par rapport à 2019 (-13 €) ». Dans notre secteur, la réforme n’a pas engendré de modification majeure en termes de taux de recours, contrairement aux deux autres postes concernés (audioprothèse et dentaire) : le nombre de bénéficiaires consommants a augmenté de + 3,3 % tandis que le nombre d’actes remboursés a diminué de 0,8 %.

 

barometre-unocam-optique-2022-structure-financement

 

L’Unocam constate que le taux de recours au 100 % santé reste faible en optique

Les remboursements des Ocam sur les trois postes ont augmenté de 23 % entre 2019 et 2021, passant de 6,9 Mds€ à 8,5 Mds€ (+1,6 Md€). « Ils augmentent deux fois plus vite que les dépenses totales sur ces trois postes », constate l’Unocam. Cette hausse est corrélée à l’explosion du nombre de bénéficiaires d’aides auditives et des volumes d’actes pour les prothèses dentaires. Car, concernant l’optique, les remboursements des Ocam sont à l’inverse en très léger recul de -0,9 %, en lien avec l’évolution peu dynamique des dépenses globales sur la période (+1,6 %). La part de financement des organismes complémentaires reste très élevée à 66 % en 2021, en légère baisse par rapport à 2019 (68 %). L’offre 100 % santé est financée à 80 % par les Ocam mais son taux de recours reste faible : 6,1 % des volumes et 3 % des remboursements AMC sur l’optique. L’étude montre par ailleurs que, sur ce poste, le déploiement du tiers payant complémentaire « est largement effectif avec une part très élevée de prestations facturées en tiers payant, représentant 78,5 % de l’ensemble des prestations en 2021 ». Il n’y a pas de différence sensible de taux de tiers payant selon le type d’équipement : dès lors qu’une solution est mise en œuvre, elle l’est quel que soit le panier (A ou B).

 

barometre-unocam-audioprothese-2022-evolution-remboursements-ocam

 

En insistant sur l’engagement des organismes complémentaires santé qui « confortent leur rôle majeur dans le financement » des trois postes concernés par le 100 % santé, l’Unocam précise que « ces éléments devront être versés au bilan global de la réforme et être appréciés au regard de la répartition prévue entre les acteurs ». Une nouvelle enquête sera réalisée sur l’année 2022 pour suivre ces indicateurs et approfondir ces analyses.

 

barometre-unocam-optique-2022-montants-paniers-libres

 

*Enquête portant sur les données de l’année complète 2021 en comparaison avec celles de l’année 2019 (données hors C2S), compte tenu de l’atypisme de l’année 2020.