8 / 08 / 2022

Nouveau cap du développement du numérique en santé, la mise en place de l’appli carte Vitale (baptisée apCV) vise à fluidifier, comme le service Mon espace santé, les relations entre les professionnels de santé et les assurés.

 

La carte Vitale dématérialisée assure les mêmes fonctions que sa version classique et revêt plusieurs avantages additionnels : il y a davantage de chances que les patients aient leur carte avec leur smartphone, et donc de pouvoir faire une télétransmission ; les feuilles de soins sont sécurisées et fiabilisées grâce à l’accès automatique au service de droit ADRi (qui minimise le risque d’erreurs et de rejets de factures) ; enfin, le risque de contaminations manuportées est réduit.

L’appli apCV permet d’accéder aux services et fonctionnalités de l’Assurance Maladie, tels que la facturation Sesam Vitale et l’accès aux téléservices intégrés de l’AMO. Outre les données d’identification de l’assuré et de ses bénéficiaires déjà présentes dans la carte Vitale classique, elle intègre l’identité nationale de santé (INS) et, à terme, contiendra les données des Ocam.

 

L’appli Carte Vitale en pratique

Pour lire les informations contenues dans l’appli de l’assuré, vous devez choisir entre 2 options :

  • lecture d’un QR code affiché dans l’appli carte Vitale
  • utilisation d’un lecteur compatible NFC, sur lequel l’utilisateur de l’appli carte Vitale posera son smartphone (comme lors d’un paiement sans contact)

L’assuré est alors authentifié et l’accès aux données se fait depuis le logiciel de facturation.

 

L’appli apCV permet aux assurés de consulter directement leurs reçus de dépenses de soins. Les reçus se téléchargent automatiquement, jusqu’à 7 jours après la consultation, et sont consultables ensuite sans limite de temps. À terme, d’autres fonctionnalités pratiques seront intégrées, comme la délégation des usages de la carte Vitale à une personne de confiance pour un temps déterminé (par exemple les grands-parents qui gardent les enfants) et l’accès sécurisé à d’autres services numériques de santé.

Le dispositif est en cours de déploiement en France. Il sera progressivement déployé en 2022 auprès de 8 caisses d’assurance maladie : Alpes-Maritimes ; Bas-Rhin ; Loire-Atlantique ; Puy-de-Dôme ; Rhône ; Saône-et-Loire ; Sarthe ; Seine-Maritime. En 2023, il sera généralisé sur tout le territoire français.