29 / 09 / 2022

La Drees publie aujourd’hui son panorama des dépenses de santé en 2021, qui chiffre la consommation de soins d’optique médicale et détaille son financement. Ses statistiques montrent une croissance soutenue et une légère hausse de la part financée par les Ocam.

 

En 2021, la consommation d’optique médicale s’est montée, selon la Drees, à presque 7,2 milliards d’euros, soit 3,2 % de la consommation totale de soins et de biens médicaux. Cela représente un fort rebond de 15,8 % par rapport à l’année précédente, après une baisse de 8,9 % en 2020. Cette hausse notable est portée majoritairement par l’augmentation du volume de soins, qui progresse de 15,2 %. La structure de la consommation d’optique médicale est restée relativement stable en 2021 : les verres représentent 67,4 % de la dépense, les montures 26,4 %, les lentilles et les examens 6,1 %.

evolution-depense-optique-medicale-2015-2021

 

Les organismes complémentaires prennent en charge 71,2 % de la dépense d’optique médicale et en restent ainsi les principaux financeurs. Cette part est en légère hausse par rapport à 2020 (+0,3 point). Parallèlement, le reste à charge des ménages diminue sur un an (-0,8 point), à 24,1 % (après avoir bondi de plus de 4 points entre 2019 et 2020 sous l’effet du 100 % santé). La Sécurité sociale finance 4,8 % du poste. « L’année 2021 est marquée par le transfert des dépenses au titre de la complémentaire santé solidaire (CSS) de l’État vers la Sécurité sociale, la répartition de leur prise en charge respective s’en trouve modifiée en conséquence », précise la Drees.

repartition-depense-optique-medicale-type-financeur-2021

 

Le 100 % santé, toujours marginal dans les dépenses d’optique médicale

En 2021, les dépenses du panier B à tarif libre ont progressé de 900 millions par rapport à 2020, vs 70 millions pour le panier 100 % santé. La part du panier A dans le total de la consommation d’optique médicale reste encore très minoritaire : seulement 5 % de la dépense l’année dernière. Les verres 100 % santé représentent 16 % des équipements délivrés, contre 13 % pour les montures. En nombre d’équipements, la part des verres du panier A a augmenté légèrement en 2021 (16 % contre 14 % en 2020) celle des montures est en revanche restée stable à 13 %. La Sécurité sociale finance plus de la moitié (54 %) de la consommation du panier 100 % santé, notamment du fait de l’intégration du fonds CSS dans les dépenses de la Sécurité sociale. Le reste de la dépense (46 %) est financé par les Ocam. Sur les équipements du panier B, le reste à charge des ménages s’élève à 25 % de la dépense. Les complémentaires santé en financent 72 %.

 

repartition-depense-optique-medicale-panier-financeur-2021

 

*Le champ de la consommation d’optique médicale dans les comptes de la santé couvre des produits remboursables (verres et montures notamment) et des produits non remboursables (la plupart des lentilles correctrices, etc.). En raison du caractère atypique de sa structure de financement (faible poids des financeurs publics), ce poste est construit à partir de données statistiques, contrairement aux autres postes construits à partir de données comptables.