29 / 09 / 2022

Si les verres correcteurs servent avant tout à offrir une bonne vision, les verriers leur ajoutent de plus en plus d’autres fonctions, comme les verres pour freiner la fatigue visuelle ou le développement de la myopie. Eschenbach Optik propose aujourd’hui une solution pour lutter contre la migraine ophtalmique et la photophobie qui en découle dans la majorité des cas.

 

On estime que 10 à 15 % de la population souffrent de migraines ophtalmiques, principalement les 35/45 ans. Chez 90 % de ces migraineux, la crise entraîne une photophobie.

Les verres Acunis se caractérisent par une teinte rose qui diminue la transmission des composantes de la lumière responsables de l’éblouissement. Ils réduisent notamment la transmission de la gamme de longueurs d‘onde bleu-vert (480 nm à 520 nm), en se concentrant autour de 484 nm sur le spectre lumineux. En les portant dès les premiers signes d’apparition de la migraine, le verrier promet une réduction des « symptômes tels que les nausées et l’hypersensibilité sensorielle » et une action « pour neutraliser les douleurs de nature pulsatiles et lancinantes causées par ces crises ». Ces nouveaux verres, qui filtrent également les UV, sont disponibles en trois niveaux de teinte, de la plus claire à la plus foncée (avec des degrés d’absorption de 25 %, 50 % et 75 %) selon les besoins. Ils peuvent également se décliner sous forme de clip et s’adapter ainsi à tous les types d’équipements.

« Ces nouveaux verres filtrants protègent de l’éblouissement gênant, grâce à leurs différents taux d’absorption et à la transmission des composantes de la lumière responsables de l’éblouissement. Résultat : l’éblouissement diminue, tout comme les crises de migraines ophtalmiques », résume Frédéric Rainjonneau, directeur général d’Eschenbach Optik.

 

Verres Acunis Eschenbach Optik