30 / 11 / 2022

Le Groupement Les Mousquetaires (Intermarché, Bricomarché…) et Sym Optic proposent conjointement une nouvelle offre de services optiques. Objectif de ce partenariat : « agir contre les déserts ophtalmologiques, faciliter et rendre plus accessible un parcours de soins optiques, du bilan visuel à la prescription d’ordonnances, jusqu’à l’achat de lunettes. »

 

Le partenariat avec Sym Optic propose un espace dédié aux services optiques, mis à disposition par le Groupement Les Mousquetaires au sein de ses points de vente, sous la forme de corner ou en solution mobile sur ses parkings. Ce service est géré en autonomie par Sym Optic (déjà partenaire de Monoprix pour le même type de concept). Il « permet d’effectuer un diagnostic ophtalmologique gratuit, réalisé par un opticien diplômé, qui donne suite à la délivrance d’une ordonnance dans les meilleurs délais par un ophtalmologiste partenaire. Sym Optic propose aussi de la vente de produits optiques », expliquent Les Mousquetaires, qui espèrent répondre ici « à un réel besoin des populations ». Pour démocratiser l’accès aux lunettes, les espaces joueront « à fond la carte de l’offre 100 % santé ». Sur les services, ils promouvront « les solutions de téléconsultations asynchrones (en différé) », annonce Mohand Benabdelouahed, co-fondateur & CEO de Sym Optic. Selon le site intermarche.com, l’ordonnance est reçue par le patient, via un lien sécurisé, sous 72 heures.

 

Le partenariat est concrétisé après une phase positive de test dans 13 magasins Intermarché situés dans le Morbihan, la Somme et le Sud-Ouest. Les patrons des points de vente du groupement, qui sont des chefs d’entreprise indépendants, développeront ce service optique en fonction de leur contexte local. Dès cette semaine, 5 points de vente Intermarché accueilleront Sym Optic, à raison de deux fois par mois : à Berteaucourt (80) le 27 septembre, à Gamaches (80) le 28 septembre, à Goincourt (60) le 29 septembre, à Bresles (60) le 30 septembre, et à Moyvilliers (60) le 1er octobre.

A moyen terme, le partenariat sera étendu aux autres enseignes des Mousquetaires, comme Bricomarché et Bricorama.

 

Quid de la légalité du concept ? 

La nouvelle convention Cnam précise, en ce qui concerne les règles d’exercice de la profession d’opticien, que les interventions en entreprises ou dans un lieu public, notamment via l’utilisation de véhicules, est interdite. Au regard de ce texte, le service proposé par Intermarché et Sym Optic, qui repose notamment sur des “solutions mobiles”, semble être hors des clous. L’OL [MAG] reviendra prochainement sur ce sujet.