21 / 09 / 2019

L’OL Mag 729

16,00  TVA incluse

Livraison comprise.
Vous trouverez ci-dessous le sommaire du magazine.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

Rupture de stock

Catégorie : Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°729-Avril 2019

Edito

La roue tourne

Il y a encore quelques mois, les opticiens étaient les boucs émissaires de la presse grand public. Opacité des prix, optimisations de facture et prestations douteuses faisaient régulièrement les gros titres des médias, notamment des magazines des associations de consommateurs. à la faveur de la réforme du Rac 0, le ton utilisé à l’encontre de la profession a radicalement changé. Mis en exergue lors des débats relatifs au 100 % santé, votre rôle au sein de la filière de santé visuelle est devenu incontestable : les opticiens sont des professionnels de santé à part entière, parfaitement aptes à pratiquer une réfraction, et la possibilité d’obtenir dans chaque magasin, dès le 1er janvier 2020, un équipement sans reste à charge coupe désormais court à toute polémique sur les prix.

Les opticiens ont retrouvé la confiance des pouvoirs publics qui, aujourd’hui, cherchent plutôt des noises à ceux qui les ont souvent attaqués : les organismes complémentaires. Depuis plusieurs semaines, leurs pratiques sont en effet sur la sellette. La récente étude de la Drees qui met en lumière l’importance de leurs frais de gestion (en moyenne 20 € pour 100 € de cotisation perçus) a été largement reprise dans les journaux, donnant raison au gouvernement qui ne cesse de leur demander des efforts en ce sens, et emploie pour cela les grands moyens. Contre l’avis de la puissante Mutualité française, il soutient sans mollir le projet visant à rendre possible la résiliation à tout moment des contrats, qui fait aujourd’hui l’objet d’une proposition de loi. Dans le cadre de ce texte, les sénateurs ont par ailleurs voté un amendement interdisant la pratique des remboursements différenciés. La version finale de la loi est pour l’heure incertaine, mais une chose est sûre : nos dirigeants ont bel et bien l’intention d’encadrer les Ocam et de les obliger à plus de transparence.

Le Rac 0 présente des risques pour la filière, c’est un fait. Il a cependant le mérite d’avoir permis de redorer l’image des opticiens et, au passage, d’initier un recadrage des complémentaires santé. A quelques mois de sa mise en œuvre, il faut désormais le voir comme un levier de valorisation de la profession et surfer sur ses atouts, que nous vous présentons dans le dossier de ce numéro. Bien appréhendée, cette réforme peut devenir une formidable opportunité créatrice de valeur et de croissance. à vous de jouer !

Anne-Sophie Crouzet
Sommaire de L'OL MAG 729-page 1Sommaire de L'OL MAG 729-page 2