23 / 02 / 2020

L’OL Mag 735 – ebook

9,00  TVA incluse

Sans expédition – Produit uniquement téléchargeable – Vous recevrez un email contenant un lien de téléchargement.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

Catégorie : Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°735 – Décembre 2019

Edito

100 % SANTÉ, 100 % PAGAILLE

La réforme du Rac 0 est entrée au vigueur le 1er janvier. Tout était calé, ou presque. Du moins, c’est ce qu’assuraient le gouvernement et les différents acteurs impliqués dans la prise en charge des équipements optiques (Sécurité sociale, complémentaires santé, réseaux de soins). Or, depuis le 2 janvier, on assiste à une belle pagaille. Sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, les opticiens multiplient les messages faisant état de problématiques en tout genre : impossibilité de faire une demande de prise en charge sur telle ou telle plateforme, dysfonctionnement des logiciels censés pourtant être à jour, questionnement sur les codes à transmettre, manque d’informations relatives aux bénéficiaires de la CMU…
Les opticiens sont nombreux à être littéralement paumés dans la mise en oeuvre du 100 % santé, lâchés par les outils informatiques qui devaient pourtant leur permettre de vivre cette réforme dans la fluidité. Il n’y a pas grand chose à faire, si ce n’est attendre que les bugs se résolvent un à un, au fil des semaines et des cas particuliers qui n’auront pas été anticipés par les financeurs. Sauf que, entre-temps, l’image de la réforme risque de se ternir dans l’esprit de nombreux Français, à qui on a promis un accès facilité à l’équipement optique.
La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que le Rac 0 ne semble pas emballer plus que ça les porteurs. Beaucoup d’opticiens se réjouissent de voir leurs clients opter pour des équipements avec reste à charge. Par ailleurs, la pagaille ambiante représente une occasion en or de faire de la pédagogie auprès du public, en lui expliquant la différence entre les produits du panier A et ceux du panier B, en mettant en avant les bénéfices des verres de dernière génération. Bref, en créant de la valeur.
C’est cette valeur qui vous aidera à passer le cap et à renouer avec la croissance. La valeur de votre offre, mais aussi de vos prestations, amenées à se médicaliser et à générer de nouveaux types de revenus (voir notre dossier “De l’opticien à l’opticien de santé”). En attendant, tenez bon et restez zen !

 

Anne-Sophie Crouzet