28 / 10 / 2020

L’OL Mag 741 – ebook

12,00  TVA incluse

Sans expédition – Produit uniquement téléchargeable – Vous recevrez un email contenant un lien de téléchargement.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

Catégories : , Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°741 – Septembre 2020

Edito

Des perspectives en or

Après un premier semestre dans le chaos, entre 100 % santé et confinement, l’horizon semble s’éclaircir pour notre secteur.
Bien sûr, l’épidémie de Covid-19 impacte toujours votre organisation, mais les porteurs reviennent dans les magasins et l’activité a repris, dès le mois de juin, le chemin de la croissance.
C’est dans ce contexte que se tiendra le Silmo 2020, pour une édition “Hors Les Murs”, sous forme de road-show : les exposants seront certes beaucoup moins nombreux qu’au Parc des expositions, mais plusieurs dizaines d’entre eux – lunetiers, verriers, fournisseurs de matériels – sont dans les starting-blocks pour vous présenter leurs nouveautés, dans votre région.
Malgré le contexte sanitaire, vos clients viennent s’équiper et attendent de la nouveauté et de l’innovation : il est donc important de vous rendre sur ces rencontres pour saisir les tendances, échanger avec vos confrères et réfléchir à l’évolution de votre métier. Car oui, il va évoluer, sans doute rapidement.
Face à la persistance des longs délais de rendez-vous chez les ophtalmologistes et à une demande en hausse constante, les pouvoirs publics n’ont d’autre choix que de revoir l’organisation de la filière de santé visuelle. Leur base de réflexion sera le rapport de l’Igas (Inspection générale des affaires sociales), publié mi-septembre. A l’issue d’entretiens avec les représentants de l’ensemble des acteurs – médecins, opticiens, orthoptistes, financeurs, usagers… – ses auteurs préconisent un éventail de mesures (voir notre focus page 28) qui ouvrent des perspectives en or à la profession. Ils envisagent en effet de lui confier, sous certaines conditions (notamment une révision profonde de la formation), de nouvelles prérogatives susceptibles d’aller, à terme, jusqu’à la prescription de verres correcteurs.
Bien sûr, cela ne se fera pas du jour au lendemain : il faut s’attendre à de nombreux obstacles et à de vifs débats. Mais la seule formulation de telles réformes par un organisme interministériel est, en soi, un pas de géant, une opportunité inédite qu’il faut saisir, une voie tracée vers l’opticien de santé qu’attendent les porteurs.
Pour y cheminer et ne pas rester sur le bas-côté, il faudra vous impliquer, vous informer, vous former, vous équiper. Et ça peut commencer au Silmo Hors Les Murs.

 

Anne-Sophie Crouzet