18 / 10 / 2021

L’OL Mag 742

16,00  TVA incluse

Expédition comprise.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

En stock

Catégories : , Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°742 – Octobre 2020

Edito

Du désastre à l’opportunité

Difficile de ne pas, une nouvelle fois, parler de l’épidémie de Covid-19. Elle est partout, sur toutes les lèvres, dans tous les médias, avec ses chiffres alarmants, ses mesures privatives de liberté, ses pronostics inquiétants. Oui, c’est une catastrophe, sanitaire et économique. Mais force est de constater que, dans ce contexte particulièrement menaçant, notre marché s’en tire plutôt bien. Primo, le Silmo a eu lieu. Hors les Murs, certes, mais quand même ! Alors que la plupart des secteurs ont annulé leurs évènements, le nôtre a maintenu et adapté son rendez-vous historique pour vous dévoiler au moins une partie de ses nouveautés et ses innovations, prouvant par la même la dynamique d’une filière qui ne baisse pas les bras. Secundo, depuis le déconfinement, les fournisseurs avancent des chiffres encourageants, parfois en croissance à deux chiffres comparés à la même période de l’année dernière. Beaucoup espèrent clôturer l’année 2020 sur une croissance “flat” par rapport à 2019, inespérée dans ce contexte. Les porteurs sont donc revenus dans les magasins, avec l’envie de se faire plaisir et de prendre soin de leur santé visuelle.
Ces éléments montrent la formidable résilience du marché de l’optique et sa capacité à rebondir même dans un environnement particulièrement difficile. De plus, notre secteur est épargné par les récentes décisions prises par le gouvernement, à savoir le couvre-feu, qui débute à 21h, donc bien après la fermeture de vos magasins. Quant aux mesures sanitaires qui s’imposent dans vos points de vente, elles peuvent devenir une réelle opportunité. En travaillant sur rendez-vous, en étant seul avec votre client, en lui consacrant l’exclusivité de votre attention, vous personnalisez votre prestation, vous prenez le temps de l’informer, de le conseiller, de lui démontrer les performances des produits les plus qualitatifs. Avec, à la clé, un panier moyen gonflé, un client satisfait et sans doute fidélisé.
La crise est là, le nier serait vain. C’est en l’accompagnant, et s’adaptant, et non en la subissant que le secteur renouera avec la croissance. Vous avez visiblement compris comment faire. Ne lâchez rien.

 

Anne-Sophie Crouzet