4 / 03 / 2021

L’OL Mag 744 – ebook

12,00  TVA incluse

Sans expédition – Produit uniquement téléchargeable – Vous recevrez un email contenant un lien de téléchargement.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

Catégories : , Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°744 – Décembre 2020

Edito

Embrasser le chaos

2020, annus horribilis. Difficile de qualifier autrement l’année qui s’achève. Après un premier trimestre considérablement chahuté par la mise en place désorganisée du 100 % santé, le coronavirus et ses lourdes conséquences se sont abattus sur notre pays, vous contraignant à fermer quasi-totalement vos points de vente pendant deux mois, et à ne les rouvrir que dans des conditions extrêmement strictes. Si l’activité a retrouvé son niveau normal, voire l’a dépassé cet été, le reconfinement a brisé cette belle dynamique : même si l’immense majorité d’entre vous sont restés ouverts, vos ventes se sont inévitablement repliées depuis le mois de novembre. Nombre d’entre vous clôtureront ainsi 2020 sur un chiffre d’affaires en baisse, contrastant brutalement avec la courbe ascendante observée ces dernières années.
La rétrospective que nous vous livrons dans ce numéro montre que ces derniers mois ont malgré tout été émaillés de très bonnes nouvelles. La première est que, depuis le début de la crise sanitaire, vos services sont considérés comme essentiels.
Vous n’êtes pas des commerçants comme les autres et la crise sanitaire a entériné votre statut de professionnel de santé indispensable au système de soins. L’autre moment fort fut la parution du rapport de l’Igas sur la filière de santé visuelle, qui vous ouvre une voie royale, en recommandant de nombreuses extensions de prérogatives pour les opticiens, allant jusqu’à la mise en place, dans certaines conditions, d’un droit de primo-prescription. Les prescripteurs s’arc-boutent contre une telle perspective, mais les porteurs la soutiennent, comme le montre la récente enquête réalisée par Ipsos pour le Rof (voir notre Focus page 15).
L’année 2021 s’ouvre sur l’incertitude. Nul ne sait comment va évoluer la crise sanitaire. Même si de grands espoirs sont placés dans la commercialisation des premiers vaccins, quel sera son impact à terme sur le pouvoir d’achat de vos clients, leurs attentes, leur comportement ?
Sans doute devrez-vous réinventer le métier à l’aune de nouveaux besoins et inscrire vos pratiques dans une nouvelle réglementation.
Être imaginatif et audacieux. Jamais la profession n’aura connu un tel chaos, mais c’est aussi du chaos que naît la créativité. Alors, pour 2021, je vous souhaite d’embrasser ce chaos pour y dessiner l’avenir de votre activité et celui de toute la filière.
Toute l’équipe de L’OL [MAG] vous souhaite, malgré le contexte, d’excellentes fêtes et vous remercie chaleureusement pour votre fidélité.

 

Anne-Sophie Crouzet