6 / 07 / 2022

L’OL Mag 756 – ebook

12,00  TVA incluse

Sans expédition – Produit uniquement téléchargeable – Vous recevrez un email contenant un lien de téléchargement.
*La couverture du magazine est une annonce publicitaire.

Vous préférez la version papier ?
Cliquez ici

Catégories : , Étiquette :

Description

L’OL [MAG] n°756 – Février 2022

Edito

LA PROFESSION ÉLARGIT SON CHAMP DES POSSIBLES

De plus en plus de contraintes pèsent sur les opticiens. Le gouvernement envisage la mise en place d’un cadre réglementaire plus strict – également demandé par les ophtalmologistes – et menace de sanctionner ceux qui contreviendraient à leurs obligations, notamment celles relatives au 100 % santé. Les complémentaires santé imposent de leur côté des procédures administratives de plus en plus complexes, qui empiètent sur le temps consacré aux porteurs et perturbent la relation client. Face à ces situations, nombre d’entre vous sont lassés et regardent l’avenir avec pessimisme.
Pour autant, le futur de la profession n’est pas si ombragé. L’ouverture récente de nouvelles prérogatives aux paramédicaux, dont les orthoptistes, permet d’envisager des mesures similaires pour les opticiens qui souhaitent développer le versant santé du métier. D’autres perspectives se dessinent aussi progressivement. La prise en charge des patients en santé visuelle s’organise aujourd’hui dans la pluridisciplinarité : de plus en plus d’ophtalmologistes recrutent des opticiens dans leur cabinet pour les épauler (voir notre focus page 16), proposant de nouvelles possibilités de carrière à ceux qui ne se voient plus dans un magasin. Certains d’entre vous, passionnés par le produit, se tournent quant à eux vers la création (voir notre portrait page 22) et mettent leur connaissance du métier au service de la conception de montures. En parallèle, la réingénierie de la formation, qui ne devrait plus tarder, ouvrira aux opticiens la porte de masters (et probablement celle de pratiques avancées), voire d’un doctorat pour ceux qui seraient tentés par une carrière de chercheur en optique.
Le modèle classique de l’opticien travaillant en point de vente devient une option parmi d’autres. Il restera probablement dominant, mais le champ des possibles s’ouvre au médical, à l’industrie, au design. Autrefois en ligne droite, la carrière d’un diplômé peut aujourd’hui prendre plusieurs virages, menant toujours cependant au même but : prendre en charge et équiper au mieux les porteurs.

Anne-Sophie Crouzet